Chèvre/Seguin/Loup de Julie Annen

CHÈVRE/SEGUIN/LOUP (CRÉATION 2018)

« – Que feras-tu quand il viendra?
– Je lui donnerai des coups de cornes !
– Il se moque bien de tes cornes. Il m’a mangé des biques autrement encornées que toi. La vieille Renaude, une maîtresse chèvre, forte et méchante comme un bouc. Elle s’est battue avec le loup toute la nuit, puis, le matin, le loup l’a mangée.
– Ça ne fait rien Seguin, laisse-moi aller dans la montagne ! »

 

La fable proposée par Daudet questionne une notion clef de la philosophie: la liberté. Les trois personnages principaux, la chèvre, Monsieur Seguin et le loup sont des représentations archétypales des forces en jeu dans l’apprentissage de la liberté.

Le loup incarne la pulsion naturelle, sauvage et implacable, non dénué d’une certaine violence, à laquelle chacun de nous doit faire face, quand il s’agit d’apprivoiser nos passions. Monsieur Seguin, de l’autre côté, est l’éducateur, le monde de la raison, celui qui enseigne les limites, les règles, les lois, avec de plus ou moins bonnes méthodes. Et finalement, figure centrale du conte, la chèvre. Elle porte toutes les caractéristiques de l’enfance: l’innocence, la pureté et l’urgence de vivre. Cet âge des apprentissages où l’on découvre, entre raison et passion, entre nos propres besoins et ceux de l’autre, la frustration, le respect, la responsabilité. Ces valeurs sont importantes, fondamentales même, dans ce que l’on pourrait appeler, le bon usage de la liberté.

Nous souhaitons, à travers ce spectacle, interroger, avec les jeunes spectateurs, le rôle actif qu’ils jouent, ont à jouer, dans cette découverte savoureuse, grisante et parfois terrifiante qu’est la liberté.

 

Écriture et mise en scène: Julie Annen 

Scénographie et costumes: Tibo de CosterCharly Kleinermann

Éclairages et régie générale: Marc Defrise

Idée originale: Adriana Da FonsecaViviane Thiebaud

Jeu: Adriana Da Fonseca, Viviane ThiebaudPeter Palasthy

 

Ce spectacle est un projet de  PAN! (La Compagnie), en coproduction avec la compagnie Rupille 7.
il est réalisé avec le soutien du de la Fédération Wallonie Bruxelles- service du Théâtre (Belgique) et du service de la Culture de la Ville de Gland- La Pépinère (Suisse)